Rumeur auditive

Ce bruit est une onde, je m’en souviens la nuit.

Cet affreux, effrayant et apocalyptique

Effort que je faisais pour m’en sentir instruit

Est inutile, il n’est pas si problématique.

La vie m’est fuie quand je l’ai écouté le jour.

La vie m’est apparue après, je m’en rappelle.

La vie me l’a fait perdre. Enfin, c’est par amour

Que nous nous sommes à nouveau mis en selle.

Est-ce ainsi qu’il susurre ? Est-ce sa mélodie ?

Est-ce sa vraie nature ? Est-ce sa rhétorique,

Son seul talent inné et sa poudre étatique ?

Qu’au loin vers l’océan, je me noie au-dedans.

Que brûlé au plus vif, je sois incandescent.

Que sa valeur ôtée, il soit sourd aux mimiques.